Rôle des IRC en persévérance scolaire

Rôle des IRC en persévérance scolaire

R3USSIR est l’instance régionale de concertation (IRC) sur la persévérance scolaire et la réussite éducative pour la région de l’Estrie.

Par la mobilisation des acteurs concernés et le développement d’initiatives concertées, les IRC participent activement à accroître les taux de diplomation et de qualification des jeunes de leur territoire. Ce rôle était joué auparavant par le Projet Partenaires pour la réussite éducative en Estrie (Projet PRÉE), une des instances ayant fusionné pour devenir R3USSIR.

Qu’est-ce qu’une IRC?

Les IRC ont pour mission de soutenir la réussite éducative et le développement du plein potentiel de tous les jeunes du Québec. Elles ont comme rôle commun de mobiliser plusieurs acteurs de différents milieux, afin de les sensibiliser à l’importance de la persévérance scolaire et de la réussite éducative chez les jeunes. En soutenant des centaines de projets collectifs et concertés dans l’ensemble de la province, les IRC favorisent la création d’un important filet de protection autour des jeunes.

En collaboration avec leurs partenaires, les IRC cherchent à maintenir la persévérance scolaire et la réussite éducative à un haut niveau de priorité régionale et nationale, contribuant ainsi au développement social et économique du Québec.

Approche collective à la base des actions des IRC

C’est dans la compréhension de ces défis collectifs que s’exprime le mode de fonctionnement des IRC. En effet, l’approche des IRC s’appuie sur des travaux en sociologie de l’action collective et en intervention communautaire, qui préconisent la mobilisation d’une communauté comme base d’action aux défis collectifs. C’est ainsi que le modèle d’action des IRC se construit : sur une approche collective où une diversité d’acteurs, dépassant le milieu scolaire, sont appelés à jouer un rôle en matière de persévérance scolaire et de réussite éducative.

En d’autres mots, les IRC savent susciter le développement d’initiatives concertées qui amènent des acteurs de plusieurs secteurs à s’engager à l’égard d’un plan d’action commun pour favoriser la persévérance scolaire et la réussite éducative des jeunes de leur territoire. Ce sont des milliers d’acteurs intervenant dans différents secteurs d’activité (éducation, recherche, emploi et affaires, petite enfance, santé et services sociaux, municipal, etc.), occupant de multiples fonctions (intervenants, enseignants, gestionnaires, élus, chercheurs, etc.) et à divers paliers (local, supralocal, régional et provincial) qui mettent en commun leurs ressources, leurs connaissances et leur savoir-faire au profit des jeunes du Québec.

Cinq axes d’intervention pour amener les acteurs à s’engager

Chacune des IRC déploie ses activités en regard d’un cadre de référence convenu collectivement entre elles en 2020 et articulé autour de cinq axes d’intervention. Néanmoins, chacune des IRC module le choix d’activités et leur intensité au sein de chaque axe en fonction de ses ressources, de son mode de gouvernance et de déploiement d’actions, des besoins et de la réalité de son territoire.

  1. Mobilisation : Dans la perspective d’exercer un leadership dans le territoire régional sur lequel elle se déploie, afin de rassembler les acteurs intersectoriels et de les amener à œuvrer en partenariat, ainsi que de maintenir un réseau actif de partenaires engagés en persévérance scolaire et en réussite éducative, l’IRC met en place des activités qui favorisent cette visée de mobilisation de la communauté. Voici des exemples d’activités qui favorisent la mobilisation : la coordination d’espaces de concertation, l’organisation d’activités de réseautage et de consultation, des journées d’étude, des colloques ou des webinaires, la participation à des concertations, à des comités et à des activités des partenaires, le développement d’une vision commune et de plans d’action territoriaux concertés, etc.
  2. Sensibilisation : La sensibilisation des acteurs d’un territoire constitue la première étape du processus de leur engagement vers l’action tout au long du parcours scolaire d’un jeune ou d’un adulte, et ce, dès la petite enfance. Ainsi, par diverses stratégies de communication, l’IRC sensibilise la population et les acteurs de son territoire sur les enjeux en lien avec la persévérance scolaire et la réussite éducative, afin qu’ils accordent de l’importance à l’éducation, reconnaissent la nécessité d’agir et le rôle qu’ils peuvent jouer, et qu’ils posent des actions concrètes. Voici des exemples d’activités qui favorisent la sensibilisation : l’organisation de campagnes sociétales comme les Journées de la persévérance scolaire ou la Journée des finissants, la diffusion de dossiers thématiques, d’infographies ou d’autres outils d’information, la visibilité des enjeux dans les médias ou d’autres tribunes, etc.
  3. Accompagnement : Les IRC font appel à différents dispositifs pour aider les acteurs à mettre en place des stratégies structurantes, efficaces et efficientes pour accroître la persévérance scolaire et la réussite éducative des jeunes de leur territoire, particulièrement ceux en contexte de vulnérabilité. Voici des exemples d’activités qui assurent un accompagnement : la liaison et le réseautage, le soutien à des concertations et au développement d’actions concertées, le développement et l’appropriation d’outils, l’accompagnement de partenaires dans le développement de projets, l’octroi de soutiens financiers, etc.
  4. Diffusion et transfert de connaissances : Les IRC utilisent différents moyens pour rendre disponibles les connaissances jugées utiles pour toute planification d’actions favorables à la persévérance et à la réussite éducative. Elles agissent comme agents de vulgarisation en prenant soin d’adapter tant le contenu et le format de diffusion, selon les publics visés. Voici des exemples d’activités qui assurent la diffusion et le transfert des connaissances : l’organisation de conférences, de webinaires ou de formations, le développement de trousses d’activités et de guides d’information et d’animation, la vulgarisation et la diffusion des résultats d’enquêtes et des projets de recherche collaborative, la publication de portraits locaux et régionaux, l’animation de communautés de pratiques, etc.
  5. Évaluation : Dans un souci d’apprentissage, d’amélioration continue et d’aide à la décision, les IRC peuvent évaluer le processus de mobilisation et de mise en œuvre des actions déployées, ainsi que leurs effets et leurs impacts. Voici des exemples d’activités qui assurent l’évaluation : la participation à des projets de recherche-action, la réalisation ou l’octroi de mandats d’évaluation, la réalisation de sondages d’appréciation de leurs activités, l’élaboration de cadres de référence ou de bilans annuels, etc.

Effets recherchés des actions des IRC

Les effets visent à la fois une multitude de cibles : citoyens, parents, jeunes, employeurs, élus, décideurs, organisations, réseaux, institutions de secteurs diversifiés, et déterminants de la persévérance scolaire et de la réussite éducative. De façon plus précise, les effets recherchés sont :

  • Des gestes nombreux et de qualité, posés en faveur de la persévérance scolaire.
  • La reconnaissance de la valorisation de l’éducation et de la réussite éducative comme des valeurs primordiales pour lesquelles des communautés se mobilisent.
  • Un réseau élargi de contributeurs aux objectifs des IRC (adhésion et engagement des acteurs).
  • Des pratiques de collaboration développées et des capacités d’agir renforcées chez les différents acteurs mobilisés (amélioration de l’efficience, de l’efficacité et de la portée des actions).
  • Une amélioration et une harmonisation des connaissances, des pratiques et des projets en lien avec la persévérance scolaire et la réussite éducative.

Ces effets permettent de renforcer les facteurs de protection contre le décrochage scolaire, permettant ainsi à ce que plus de jeunes persévèrent jusqu’à l’obtention d’un diplôme ou d’une qualification, et que plus de jeunes soient soutenus dans toutes les sphères de leur vie et tout au long de leur parcours, dans une démarche qui leur permet de développer leur plein potentiel.

Cadre de référence des IRC

Les 17 IRC en persévérance scolaire et en réussite éducative ont adopté un cadre de référence commun qui présente la nature et la raison d’être des IRC, ainsi que leur fonctionnement. Ce cadre inclut un cadre logique d’intervention.

La force d’un réseau

Pour que les actions et les projets soutenant la réussite éducative et la persévérance scolaire aient un impact optimal en Estrie, mais également dans l’ensemble de la province, il est essentiel de travailler en équipe.

C’est ainsi que les 18 IRC membres du Réseau québécois pour la réussite éducative (RQRÉ) agissent collectivement au sein d’un espace interrégional depuis 2005. En effet, le RQRÉ est le fruit de la volonté de ses membres de travailler de façon concertée et collective, et de développer un réseau efficient qui répond à leurs besoins.

Consultez le site Web du RQRÉ pour découvrir toute l’étendu de sa mission.