Adéquation formation-emploi

Réduire les difficultés de recrutement en Estrie : dix professions ciblées

Agir sur la rareté de main-d’œuvre de professions ciblées en Estrie

L’Estrie fait face à une rareté de main-d’œuvre qualifiée depuis déjà quelques années. Avec la vigueur du marché de l’emploi, plusieurs postes se retrouvent vacants dans de nombreuses catégories professionnelles en région.

Devant cette situation, les partenaires intersectoriels se mobilisent afin de contribuer à réduire les conséquences des difficultés de recrutement pour les entreprises en Estrie, en visant les dix professions ciblées et priorisées par le Conseil régional des partenaires du marché du travail (CRPMT) en décembre 2019 demandant une formation professionnelle, technique ou universitaire.

Les professions d’avenir en Estrie

Découvrez les cinq professions priorisées pour réduire les difficultés de recrutement en Estrie.

Ce document présente les caractéristiques des cinq professions priorisées ainsi que les formations requises pour les pratiquer, des statistiques et des faits intéressants sur les métiers d’avenir en Estrie.

Quelques statistiques

5,8 %

des postes sont vacants en Estrie, ce qui représente près de 9 000 opportunités d’emploi non comblées.

38 300

postes auront été vacants d’ici 2025, dont 24 500 seront des départs à la retraite.

64 %

des emplois à pourvoir en Estrie sont créés par des départs à la retraite.

Plan d’action du projet stratégique 2021-2023

Afin d’identifier les causes des difficultés de recrutement en Estrie et d’entreprendre des actions pour réduire la rareté de main-d’œuvre à l’intérieur des cinq professions priorisées, R3USSIR a coconstruit un plan d’action mettant de l’avant six grandes orientations :

  1. Approfondir la source des causes en collectant des données pour comprendre les perceptions à différents niveaux.
  2. Créer une adhésion régionale sur les enjeux des professions ciblées dans la région.
  3. Améliorer un continuum de formation grâce à la concertation interordres des établissements d’enseignement en lien avec les professions ciblées.
  4. Travailler en concertation avec les partenaires en orientation et en requalification pour les sensibiliser aux enjeux de pénurie dans les professions ciblées.
  5. Favoriser le recrutement international par la mise en commun des actions et la concertation.
  6. Créer des maillages et des liens formels qui nous permettent de rester connectés aux initiatives régionales.

Comités de gestion de projets collectifs

Pour bien saisir et agir sur la situation présente, un comité par catégorie d’emploi a été formé pour assurer une représentativité interordres et intersectorielle, soit un comité de gestion pour le volet Fabrication, et un comité de gestion pour le volet TIC.

Dix professions ciblées, dont cinq priorisées

Le CRPMT et Services Québec ont mandaté R3USSIR afin de contribuer à réduire les difficultés de recrutement pour les entreprises de la région. Ce projet stratégique de développement de la main-d’œuvre et de l’emploi a pour objectif de réfléchir et d’agir de manière concertée sur les professions les plus touchées par la rareté de main-d’œuvre en Estrie.

Révisées et validées en 2021 par le CRPMT, les dix professions ayant le plus de difficulté de recrutement en Estrie sont : technologues et techniciens en génie mécanique, machinistes et vérificateurs d’usinage et d’outillage, mécaniciens de chantier et mécaniciens industriels, électromécaniciens, ouvriers agricoles, conducteurs de camions de transport, infirmiers auxiliaires, préposés aux bénéficiaires, techniciens de réseau informatique et programmeurs-développeurs en médias interactifs.

De ces dix professions, cinq ont été priorisées et regroupées en deux grandes catégories :

Fabrication :

Technologie de l’information et des communications (TIC) :

Des questions?

Communiquez avec Pascale-Maude Gosselin, chargée de projet pour l’adéquation formation-emploi.

 

pmaudego@hotmail.com
819 943-6550

Dans notre boîte à outils

Consultez les outils en lien avec le projet.